Rechercher

Je ne trouve pas...

Caisses Claire

Cymbales

Percussions

Hardware

Accessoires

La batterie

Les Batteries acoustiques

On pourrait définir la batterie comme un ensemble d’instruments de percussion. On appelle instruments de percussion des instruments de musique dont la sonorité est obtenue en frappant sur la membrane, sur le métal ou sur du bois. Comme instruments de percussion, on peut citer par exemple le Djembé,  le tam-tam asiatique, les tambours, la kora, le balafon, etc. Les instruments de musique à percussion peuvent être classés en plusieurs catégories : les membranophones, les idiophones, les cordophones, etc.

 

Origines de la batterie

Batterie SonorLes origines de la batterie remontent à l’époque de « l’homme-orchestre » au moyen-âge. C’est un musicien qui s’équipait et jouait de plusieurs instruments de musique à la fois. Mais la batterie moderne telle que nous la connaissons aujourd’hui est née dans les années 1900 aux États-Unis. En fait, les seules inventions, à cette époque sont les pédales agencées, pour aider à jouer les percussions, qui elles, existaient déjà depuis plusieurs décennies.

 

Sous sa forme de section rythmique d’un orchestre, on la retrouvait déjà dans certains pays africains (comme le Sénégal avec les Djembés et les Dununs), mais aussi dans l’armée napoléonienne à diverses occasions. Ainsi, après le départ des troupes françaises du continent américain, plus précisément de La Nouvelle-Orléans, les batteries se retrouvent dans les mains des anciens esclaves noirs, qui trouvent là l’opportunité de renouer avec les rythmes endiablés et improvisés de leurs ancêtres africains qui leur étaient interdit de pratique jusque-là, en y ajoutant des sonorités européennes. Ainsi naquit le Jazz et avec lui son flot interminable de genres musicaux (latino jazz, funk, rock’n’roll, hard rock, blues, etc.) et de virtuoses (Louis Armstrong, Ray Charles, James Brown, etc.).

 

De plus en plus, de nos jours la batterie se complexifie avec la double caisse (le batteur joue des deux pieds) et les sets (composition de la batterie, au gré du joueur, selon sa spécialité musicale), mais aussi les techniques de jeu des uns et des autres qui repoussent chaque fois un peu plus les limites de sonorités de cet instrument.

 

Les composantes de la batterie

La batterie se compose comme nous l’avons vu, de plusieurs percussions, qui peuvent être assemblées selon le désir du joueur. Toutefois, il y a des instruments qui sont courants et que nous pouvons classer en deux grandes catégories, en plus des accessoires. Ce sont les tambours  et les cymbales.

 

Les tambours sont composés d’une pièce principale nommée le fût ou la caisse de résonnance recouverte de deux membranes ou d’une seule, comme dans le cas du Djembé. Mais contrairement au Djembé, les tambours de la batterie sont frappés avec une baguette. La matière du fût est variée. Il en existe de trois types dans la batterie : la grosse caisse, les caisses claires, et les toms. Concernant les matériaux de fabrication utilisés, on distingue les tambours en bois (en hêtre, acajou, tilleul, bouleau, érable, etc.) et en métal (aluminium, cuivre pur ou en alliage avec le laiton, acier chromé, ou en bronze). Le kit de tambours à assembler sur la batterie varie aussi, en fonction de la musique jouée. Par exemple, pour du jazz, on retrouvera dans la batterie, de manière standard, une grosse caisse de 18’’, une caisse claire de 13’’ ou de 14’’ et les toms 10’’ ,12’’, et 14’’.

 

Velvet Imperial Series Hi-HatLes cymbales sont deux plateaux, un grand et un petit, sur un même axe et sont percutées l’une contre l’autre pour produire le son. C’est avec l’avènement du Jazz que les cymbales sont suspendues à un pied et associés à la batterie, pour être jouées avec une baguette. On distingue plusieurs types de cymbales : le Charleston ou la double cymbale, le Splash, qui est une petite cymbale de dimension entre 6’’ et 12’’, et le ride Léopard ne sont que les plus populaires et il en existe plusieurs autres. Pour exploiter la sonorité de la cymbale, on peut la frapper de diverses manières. Il y a par exemple, le Ping (une frappe du bout de la baguette sur le plat de la cymbale), le Crash (la frappe du manche de la baguette sur le plat de la cymbale), le Cloche (frappe du dôme de la cymbale avec le manche de la baguette), etc.

 

Ce sont là, les principales composantes de la batterie. Viennent ensuite s’ajouter, suivant le joueur, son style de jeu ou sa musique, plusieurs autres accessoires et instruments pour agrémenter le jeu et la sonorité de la batterie.

 

Services en ligne


Hitech'Drums sur FacebookHitech'Drums sur TwitterLe forum des batteurs

Panier

Votre panier est vide

Login (réinscription)

Votre e-mail :

Votre mot de passe :

Transports

Belgique (TNT) : 4.95 €

France (DPD) : 12 €

Luxembourg (TNT) : 12 €